La Route Continue Toujours. Partie 2 

traduit en Sindarin par Ryszard Derdzinski

 

La route continue toujours est un très important poème qui, selon le Professeur Tolkien, fut composé par M. Bilbon Sacquet de la Comté. Sa seconde partie fut composée par Frodon Sacquet. Je présente ici ma traduction Sindarin de cette seconde partie de La Vieille Chanson de Marche Adel i vennas qui vient du Seigneur des Anneaux, Livre VI, Les Havres Gris (pp. 326-327). vous devriez aussi voir sa première partie par Bilbon Baggins.

 

 

Adel i vennas dartha aen
    I ven eden, annon thurin;
Ar ae na-lim im bant nef hain,
    I aur telitha na-vedui
Ir aphadathon i min haill
    annn od Ithil, rhn 'd Anar.

 

Poème Original de J.R.R. Tolkien

 

Still round the corner there may wait
    A new road or a secret gate;
And though I oft have passed them by,
    A day will come at last when I
Shall take the hidden paths that run
    West of the Moon, East of the Sun.

 

Traduction mot-à-mot

 

Derrière le coin attend peut-être

    La route nouvelle, porte secrète;

et bien que souvent j'allai près d'eux,

    Le jour viendra enfin

Quand je suivrai les routes cachées

    à l'Ouest de la Lune, à l'Est du Soleil.

 

Notes (commentaires sélectionnés)

 

Beaucoup de mots peuvent être trouvés dans les dictionnaires standards. La forme *ae 'si, bien que' vient des dialogues du film de D. Salo (cf. Quenya ai- 'si-'). L'adverbe *na-lim représente 'souvent' (cf. *lim 'beaucoup', et na-vedui 'enfin': *na-lim 'à beaucoup= souvent'. La forme 'd est mon élision de od 'de' - c'est une élision poétique dûe à la métrique.

 

 

page principale