Legolas' Song of the Sea

La Route Continue Toujours 

traduit en Sindarin par Ryszard Derdzinski

 

 

La Route Continue Toujours est un poème très important qui, selon le Professeur Tolkien, fut composé par M. Bilbo Sacquet de la Comté. Il donna son nom au cycle de chansons de J.R.R. Tolkien avec une musique de Donald Swann (récemment publié par HarperCollinsPublishers). Je présente ici ma traduction Sindarin de La Route Continue Toujours ou I Rd Ui-Renia Lim.

I Rd ui-renia lim a lim

    dad od annon ial heriant.

Si palan-'wenniel n Rd,

    a boe anim bo den padad,

aphadol den na-dail verai,

    na-den ten ertha rd annaer

ias raith a lynd lim gevedir.

    A na-man hi? -bedithon.

Traduction mot-à-mot:

 

The Road ever-goes on and on

    Down from the doors from-which [it] began.

Now far-have-gone is [the] Road,

    and it-is-necessary to-me on it to-walk,

Pursuing it with-feet eager,

    Until it unite-with [a] road greater

Where paths and tracks many meet.

    And to-what now? I-will-not-say.

 

 

La route continue encore et encore

    Depuis les portes desquelles [elle] commença

Maintenantloin s'en est allée la Route,

    et il est nécessaire pour moi sur elle de marcher

La poursuivant avec des pieds impatients,

    Jusqu'à ce qu'elle s'unisse avec [une] route plus grande

Où les pas et les traces s'unissent.

    Et maintenant? je ne saurais le dire.

Glossaire:

*lim 'sur'; ce mot peut être trouvé dans le fameux: Noro lim, Asfaloth, noro lim! 'Galope, Asfaloth, galope' (La Communauté de l'Anneau, Livre 1, Chapitre XII). Il peut être interprété de plusieurs manières: une des significations possible est 'en avant' (bien que quelques uns supposent que cela signifie 'vite' ou 'plus').

*ial 'duquel' et *ias 'dans lequel'; comparez ces formes avec ennas 'là, à cet endroit-là' (< CE *enta-s) avec des formes possibles: *ennan 'à cet endroit' (< CE *enta-n) et *ennal 'de cet endroit' (< CE *enta-l). Si la dernière des deux formes existe en Sindarin aussi *ias 'dans lequel' (< CE *ja-s), *ian 'vers lequel' (< CE *ja-n) et *ial 'duquel' (< CE *ja-l) sont possibles.

*n '[c'] est'; impératif no 'sois!' est attesté en Sindarin Notre Père (VT#44). Il est possible que les autres dérivatifs du Sindarin *na- 'être, exister' aient été en usage et *n '[c'] est, [cela] existe' est bien possible dans ce langage.

*na-den 'jusqu'à'; cf. Q tenna; na- 'vers' + *ten 'cela' (lenifié) [J'ai d'abord utilisé cette forme dans Pent Fangorn.

*lim 'beaucoup'; ce mot peut être trouvé dans le The Gnomish Lexicon (p. 54): lim 'beaucoup'.

*na-man 'vers où?'.

 

page principale