Galadriel's Lament in Sindarin

Naergon Galadriel

ou la Lamentation de Galadriel en Sindarin


par Ryszard Derdzinski

 

 

La Lamentation de Galadriel est un des textes les plus importants du corpus Quenya. J.R.R. Tolkien l'analysa en détail dans son livre Road Goes Ever On. Faire face à sa traduction en Sindarin fut un exercice très intéressant pour moi. Ma traduction n'est pas poétique. Sa traduction mot-à-mot est censée être prosaique. J'ai inventé ou 'reconstruit' beaucoup de mots, y compris navaer 'adieu'. Ils peuvent tous être trouvés dans le glossaire ci-dessous. La première traduction Sindarin de la Lamentation de Galadriel par Craig Marnock fut publiée dans le Vinyar Tengwar #6, Juillet 1989, p. 11-12. Il peut être intéressant de comparer nos deux textes pour voir combien nous connaissons mieux maintanant le vocabulaire, la phonétique et la grammaire du Sindarin. Mes grands remerciements à Helge K. Fauskanger pour son aide. 

 

Nae! Be-vall dannar lais na-húl, ínath arnediad bin revail gelaidh! Ínath 'wannanner be yllath gelig e-viruvor velui ned bair erchail athan Annûn, di-rynd luin Elbereth ias elenath thiliar na-'lír lam dîn aer a brand.

 

Man adbannatha hi ylf anim?

 

Dan hi Elbereth Gilthoniel orthant cammad în od Uilos bin fain a dúath dadlemmir lonnath phain; a fuin eth thindor caeda na-falvath immen dad a hith doba vírath e Girith Galad an-uir. Gwannen hi Dor Belain, gwannen o Thrûn!

 

Navaer! Dor Belain hirithar aen allen. 

Allen hirithar aen. Navaer!   

 

Traduction:

 

'Hélas! Comme l'or tombent [les] feuilles dans-[le]-vent, de longues-années innombrables comme les ailes des arbres! [Les] longues-années [ont] passé comme de rapides gorgées [de] miruvórë dans les grandes salles au-delà de [l'] Ouest, au-dessous [des] bleues dômes [de] Varda où [les] étoiles brillent faiblement dans-[la]-chanson [de] sa voix sainte et noble. Qui maintenant va remplir [la] coupe pour-moi? Maintenant [la] Reine [des] Etoiles [l'] Allumeuse [a] levé ses deux mains du Toujours-Blanc comme les nuages, et [l'] ombre recouvre tous les pas; et les ténèbres hors [de la ] grise-contrée s'étendent sur [les] écumants-vagues entre nous deux, et la brume recouvre [les] joyaux de Calacirya pour toujours. Maintenant perdu est Valinor, perdue [pour ceux] de [l'] Est! Adieu! Puisses-tu trouver Valimar. Puisse [même] tu [la] trouver. Adieu!'

 

Traduction interlinéaire:

[Les Mutations sont enlevées mais marquées avec un signe ° pour la clarté]

 

Nae! Be-°mall dannar lais na-°súl, 

   Hélas! Comme l'or tombent [les] feuilles dans-[le]-vent,

 

ínath arnediad bin revail gelaidh!
   de longues-années innombrables comme les ailes des arbres!

 

Ínath °gwannanner be yllath °celig e-°miruvor °melui

   [Les] longues-années [ont] passé comme de rapides gorgées [de] miruvórë 

 

ned bair erchail athan Annûn, 

   dans les grandes salles au-delà de [l'] Ouest,

 

di-rynd luin Elbereth ias elenath thiliar

   au-dessous [des] bleues dômes [de] Varda où [les] étoiles brillent faiblement

 

na-°glír lam °tîn aer a brand.

   dans-[la]-chanson [de] sa voix sainte et noble.

 

Man adbannatha °si ylf anim?

   Qui maintenant va remplir [la] coupe pour-moi?

 

Dan °si Elbereth Gilthoniel orthant cammad în od Uilos

   Maintenant Elbereth Gilthoniel a levé ses deux mains du Toujours Blanc

 

bin fain a dúath dadlemmir lonnath °pain; 

   comme les nuages, et [l'] ombre recouvre tous les pas;

 

a fuin eth thindor caeda na-falvath immen °tad 

   et les ténèbres hors [de la ] grise-contrée s'étendent sur [les] écumants-vagues entre nous deux

 

a hith °toba °mírath e °Cirith Galad an-uir.

   et la brume recouvre [les] joyaux de Calacirya pour toujours.

 

Gwannen °si Dor Belain, gwannen o °Rhûn!

   Maintenant perdu est Valinor, perdue [pour ceux] de [l'] Est!

 

Navaer! Dor Belain hirithar aen allen. 

   Maintenant perdu est Valinor, perdue [pour ceux] de [l'] Est.

 

Allen hirithar aen. Navaer!   

   Puisse [même] tu [la] trouver. Adieu!

 

Glossaire:

 

*yll 'gorgé'; < CE *jul-dá, Q yulda

*miruvor version Sindarin du Quenya miruvórë

lam 'langage', mais ici 'voix'  

*adbanna- v. 'remplir'; ad- 're-' + panna- 'emplir'  

*dan 'mais, au contraire, d'un autre côté'; NDAN- 'en arrière' (LR 375)  

*cammad 'deux mains'; cf. Orgaladhad 'Jour des Deux Arbres'  

*dadlav- v. 'recouvre, lèche, s'étend; cf. Q undulav- 'lécher'  

*immen 'entre nous'; cf. ammen 'pour nous'  

*Cirith Galad forme Sindarin du Q Calacirya  

*an-uir 'pour toujours'; an- 'vers' + uir 'éternité'  

*navaer 'adieu'; cf. Q namárië 

*allen 'pour toi'; cf. an- 'vers' + *len 'toi'; cf. S ammen 

 

 

page principale