Calendars of Imladris, Gondor and the Shire v1.2b

retour sur Ambar-Eldaron

 

Les Calendriers d'Imladris Gondor et de la Comté

et leurs adaptations pour le calcul Grégorien

 

par Boris Shapiro

 

Ce texte intéressant de Boris Shapiro ou Elenhil Laiquendo est une version plus détaillée et plus élaborée du Note on the Calendars dans l' Elvish Linguistic Calendar par Gwaith-i-Pheddain. Sa version originale Russe peut se trouver ici.

  

Introduction

 

Après avoir lu Le Seigneur des Anneaux, beaucoup de gens devinrent fondus de ce magnifique livre et des évènements décrits dedans, tellement qu'ils voulurent remplir à nouveau leur calendrier avec les anniversaires des évènements mémorabless de la Guerre de l'Anneau. Au moins la Chute de Sauron et l'anniversaire de Frodon et Bilbon devinrent les 'vacances favorites' tolkieniennes. C'est bon pour nous que Tolkien rassemble tous ces évènements dans The Tale of Years listés par date. D'où, en se basant sur une base claire, les fans de Tolkien célébraient la Chute de Barad-dur le 25 mars et l'anniversaire de Bilbon et Frodon le 22 septembre comme c'est marqué dans le SdA.

 

C'est dommage que tous ne donnent pas assez d'attention à l' Appendice D où les calendriers de le Terre-du-Milieu sont examinés. En fait, ils devraient porter leur attention sur ces mots: " Dans les notes précédentes, comme dans le récit, j'ai utilisé nos noms modernes pour les mois et les jours de la semaine, bien que, bien sûr, ni les Eldar ni les Dúnedain ni les Hobbits ne l'ont fait réellement. La traduction des noms Westron semblent essentiels pour éviter une confusion, alors que les implications saisonnières de nos noms sont plus ou moins les mêmes, somme toute dans la Comté.

 

Ceux qui négligent toute exactitude disent : " puisque c'est écrit " 25 mars " c'est donc bien le 25 mars! " et célèbrent leurs jours férié préféré au jour établi et au mois établi. De leur propre manière, ils ont raison, beaucoup de jours fériés (par exemple des fêtes religieuses) ne tombent pas exactement sur l'anniversaire de l'évènement qu'il commémorent. Mais cette exemple convient pour les jours fériés où on a besoin seulement d'unifier les personnes pour commémorer quelque chose de significatif, non pas pour célébrer son anniversaire précis historiquement. Comme pour les évènements de la Guerre de l'Anneau, j'ai pour opinion que si Tolkien se donna la peine d'essayer de corréler notre calendrier avec celui de la Terre-du-Milieu, son travail ne doit pas sombrer dans l'oubli. D'où mon credo est que " le 15ème de Rethe n'a rien de commun avec le 25 mars, ni avec le 2 avril ". Lisez et vous allez apprendre pourquoi. De cette manière, ci-dessous j'utiliserai les noms originaux des mois de la Terre-du-Milieu " pour éviter toute confusion ".

 

Mais j'espère que les lecteurs s'intéresseront à comment les mois de la Terre-du-Milieu et les nôtres contemporisent. Dans le paragraphe sus-mentionné, Tolkien écrivit que notre Jour de l'An (qui est le 1er janvier) correspond au 9 janvier (qui est le 9ème de l'après-Yule (AfterYule)) dans le calendrier de la Comté. Ici apparaît une partie intéressante - les calculs. J'espère que vous avez déjà lu l'Appendice D et que vous êtes capables de suivre le cours de mes pensées. Commençons avec le calendrier de la Comté, puisque toutes les dates dans les SdA (mois et jours) sont donnés dans ce calcul.

 

Le calendrier de la Comté

 

Une courte note au sujet du calendrier de la Comté (cC): ses années étaient égales aux nôtre par leur longueur, tous les mois avaient 30 jours mais il y avait cinq jours hors des mois - trois au milieu de l'année (1 Lithe, le Jour du Milieu de l'An et 2 Lithe), un à la fin (1 Yule) et un au commencement de l'année (2 Yule). Dans chaque quatrième année (bissextile), à l'exception de la dernière année d'un siècle, un jour additionnel hors d'un mois, le Surlithe (Overlithe) était ajouté. Le compte dans la Comté commençait en l'an 1600 du Troisième Age, mais " pour éviter toute confusion " j'utiliserai le compte de Gondor, comme dans The Tale of Years (qui est 3018 au lieu de 1418).

 

Ainsi l'année de la Comté commence non pas depuis l'après-Yule 1 mais depuis un jour hors mois, 2 Yule - qui est virtuellement après-Yule 0. D'où après-Yule 9 est le dixième jour de l'année. De plus nous savons que le dernier jour de l'année est 1 Yule, un jour hors mois aussi. D'où une nouvelle années dans le cC commence le 23 décembre du calendrier Grégorien (cG). Voir le tableau:

 

 

Comté DOM Après-Yule
Yule 2 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Grég. 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2
Décembre Janvier

Mais vous pouvez objecter - Tolkien écrivit que le cC était en avance sur le nôtre de quelque 10 jours, non pas de huit! "…By some ten days", pour être exact. Pourquoi " quelque "? Lisons.

 

Prochain problème que nous rencontrons en essayant de comparer nos calendriers est que la longuer de nos mois est différente. Beaucoup de gens utilisent la correspondance sus-mentionnée en oubliant que déjà le 2ème mois, Solmath, a 30 jours, à l'inverse des 28 jours de notre février en cG, et que cette manière l'avance se montera à neuf jours; le troisième mois Rethe, sera un jour plus court que notre mars, l'avance de montera à sept jours. Et ainsi de suite, chaque mois la correspondance différera. Les mois 'joints' sont montrés dans le tableau ci-dessous (pour les années non-bissextiles):

 

Comté DOM Après-Yule Solmath Rethe
2 Yule 1 ... 8 9 ... 30 1 ... 9 10 ... 30 1 ... 7 8 ... 30
Grég. 23 24 ... 31 1 ... 22 23 ... 31 1 ... 21 22 ... 28 1 ... 23
Décembre Janvier Février Mars

Comté Astron Thrimidge Avant-Lithe DOM
1 ... 8 9 ... 30 1 ... 8 9 ... 30 1 ... 9 10 ... 30 1 Lithe
Grég. 24 ... 31 1 ... 22 23 ... 30 1 ... 22 23 ... 31 1 ... 21 22
Mars Avril Mai Juin

Comté DOM Après-Lithe Wedmath Halimath
MYD 2 Lithe 1 ... 6 7 ... 30 1 ... 7 8 ... 30 1 ... 8 9 ... 30
Grég. 23 24 25 ... 30 1 ... 24 25 ... 31 1 ... 23 24 ... 31 1 ... 22
Juin Juillet Août Septembre

Comté Winterfilth Blomath Avant-Yule DOM
1 ... 8 9 ... 30 1 ... 9 10 ... 30 1 ... 9 10 ... 30 1 Yule
Grég. 23 ... 30 1 ... 22 23 ... 31 1 ... 21 22 ... 30 1 ... 21 22
Septembre Octobre Novembre Decembre

Dans les années bissextiles du cC (en 3020, par exemple) ses dates avancent d'un jour par rapport aux nôtres, commençant par sur-Lithe; dans les années bissextiles du cG les dates de cC reculent d'un jour en commençant avec Rethe 8.

 

Comme nos amis Japonais (nommément Makoto Takahashi) le notait, le Jour du Milieu de l'An qui, selon l'Appendice doit correspondre le plus possible au solstice d'été (21 juin) tombe en realité sur le 23 juin. Mais nos collègues Japonais, donc, suggérèrent de changer le commencement de l'année dans le cC un jour plus tôt ou d'enlever chaque 16 sur-Lithe (qui est dans chaque quatrième année bisextile), mais je regarde de telles mesures extrêmes comme injustifiées, puisque (a) Tolkien écrivit " le plus proche possible du solstice d'été ", (b) cC fut copié depuis le Calcul du Roi en l'an 1600 et n'avait pas été ajusté depuis lors, c'est pourquoi Stewards Mardil et Hador ajoutèrent trois jours au total pour corriger le Déficit. Il apparait que le cC ne peut pas être absolument correct et ses discrépances entre le Jour du Milieu de l'An et le solstice d'été ne sont pas à craindre.

 

Le cC n'est pas du tout approprié pour compter notre temps. En comparaison avec notre calendrier, il est plutôt imprécis - un siècle dans le cC est plus court d'un jour que dans le cG et nous ne savons pas si ce déficit a été corrigé de quelque manière que ce soit. Au Troisième Age il était assez petit, mais sur une échelle de 2000 ans, le cC retardera de sept jours et le trou ira en s'accroissant. Mais au Troisième Age, toutes les dates sont correctes, ne vous inquiétez pas!

 

C'est tout, maintenant vous pouvez aisément célébrer la Chute de Sauron le 18 mars et l'anniversaire de Bilbon et de Frodon le 14 septembre avec la ferme conviction que vous célébrez l'anniversaire.

 

Le Calendrier d'Imladris

 

Bien plus mystérieux et beau était le calendrier elfique que Tolkien nous révéla...

Une courte note au sujet du Calendrier Elfique (cE); comme Samwise le remarqua, les Elfes qui ont plus de temps à leur disposition le calculent en plus longues périodes. Une 'année' elfique - yén - signifie en réalité 144 de nos années, ainsi nous l'appelons mieux par : un siècle. Mais ils observaient aussi une année solaire 'normale' - coranar ou oa - de 365 jours. Une telle année était divisée en six saisons - quatre de 54 et deux (la seconde et la cinquième) de 72 jours. Voir Appendice D pour les détails. Ils avaient cinq jours hors mois, juste comme les Hobbits (mais ces derniers ne l'avaient pas inventé, bien sûr), et une fois tous les douze ans trois jours au milieu de l'année - enderi - étaient doublés. Dans la dernière année de chaque troisième yén un tel doublement ne se faisait pas Un yén consistait en 52596 jours. Par commodité j'utiliserai les nombres d'années du comptage Grégorien (bien que une année elfique commence approximativement trois mois plus tard). Et souvenez-vous que yestarë est le premier jour de l'An, et avec lui change l'année entière (et toutes les années suivantes, jusqu'à ce qu'une autre année bisextile arrive - en cG ou en cE).

Dans l'Appendice D Tolkien écrivit que le Nouvel An des Elfes tombait sur le 6ème jour d'Astron. Maintenant nous pouvons facilement avoir la date correspondante dans le Calendrier Grégorien - c'est le 29 mars, comme vous le savez, ce qui une date pour les années non bisextiles.

De nos jours, de plus en plus de ceux qui s'associent aux Elfes veulent compter le temps de leur manière. Mais tous arrivent contre un obstacle logique: nous n'avons pas de point de départ. Dans sa lettre 211 Tolkien écrivit sur combien de temps en arrière Barad-dur tomba: " J'imagine l'intervalle vers environ 6000 ans: c'est que nous sommes maintenant à la fin du Cinquième Age, si les Ages étaient environ de la même longueur que S.A et T.A. Mais ils ont, je pense, accéléré; et j'imagine que nous sommes en réalité à la fin du Sixième Age, ou du Septième. " Donc c'est le Septième, bon.

Mais le problème est plus profond - depuis que nous devons calculer les cercles bissextiles dans cE et cG, ces calendriers changent périodiquement de 1 à 3 jours par rapport à l'un et à l'autre. Ainsi pour un calcul précis nous devons déterminer quand le Septième Age a réellement commencé.

Ici seul le sens commun peut nous aider. Nous savons que chaque Age commença et se termina par des évènements d'une importance de taille pour toute la Terre-du-Milieu qui méritait de commencer à compter nouvel Age distinct. De tels évènements furent la Première Aube, la Chute de Morgoth et la Chute de Sauron, etc. Hélas, nous ne tenons pas pour certain ce que pensait Tolkien du Septième Age, mais je procéderai à partir de la présomption que un tel évènement fut la Naissance du Christ.

Tolkien était un catholique romain, et la signification de Noël pour lui ne peut pas être surestimée. Je suis sur également que il n'y aura pas d'évènements de plus grande importance " tenn' Ambar-metta " et cela mérite d'appeler les Ages précédents " Les Jours Elfiques ". Je suis sur que Tolkien en conviendrait.

De toute façon, des évènements alternatifs comme la fin de la seconde Guerre Mondiale et l'anniversaire de Tolkien ne sont pas bien du tout.

Donc affirmons que le Septième Age commença il y a 2002 ans. Cela fait approximativement 52596*13 - 4*3 = 657432 jours, où 52596 est le nombre de jours dans un yén, 13 est le nombre de yéni passés depuis 1 AD, 3 est le nombre de enderi rejetés de la dernière année de chaque 3ème yén, 4 est le nombre de telles années depuis 1 AD.

Dans le cG ceci donne approximativement 8 janvier 1873: : 36524*18 + (365*72 + 17) + 8 = 657432 jours, où 36524 est le nombre de jours dans une année Grégorienne, 17 est le nombre de jours bissextiles ajoutés dans 72 années bissextiles Grégoriennes depuis 1 AD.

Souvenez-vous que notre tâche était de déterminer le yén courant, ainsi la précision peut être mises de côté (dans une certaine mesure): ne considérez pas le fait que 1700 et 1800 étaient des années non-bissextiles, le déplacement de l'axe de la Terre, certaines imprécisions du calendrier Elfique, en se fiant entièrement à la précision sufisante du calendrier Grégorien. Ainsi, 13 yéni ont passé et maintenant nous sommes dans le 14ème yén !

 

années:Grég. 1 145 289 433 577 721 865 1009 1153 1297 1441 1585 1729 1873 2004
yéni:Elfique |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15

Maintenant sans beaucoup de sagesse, nous pouvons calculer que 128 ans ont passé depuis 1873. Ainsi maintenant nous sommes dans la 129ème loa du 14ème yén.

Depuis le premier yén qui commença le 29 mars de l'année 1 AD, le 14ème yén commença le 29 mars de l'année 1873. Ceci peut être calculé avec une grande précision: la longueur d'un siècle est égale dans les deux calendriers, dans cG 10 jours furent omis (du 5 octobre au 14 octobre) en 1582 et le 29 février ne fut pas ajouté en 1700 et 1800, donnant au total 12 jours; dans le cE enderi ne furent pas doublés quatre fois (dans la dernière année de chaque troisième yén), au total donnant 12 jours aussi. Cela signifie que au commencement du 14ème yén, ces deux calendriers (et leurs cycles bisextiles - à ce moment) étaient parfaitement synchronisés.

1876 fut une année bissextile dans le cG, ce signifie que le 29 février a été ajouté. Cela signifie que le cG dépassa le cE d'un jour. Ainsi yestarë retardé du 29 mars d'un jour. Un autre jour fut ajouté en 1880 - et yestarë avait deux jours de retard. En 1884 ceci changea et s'augmenta d'un jour supplémentaire, ce qui fit trois jours. Mais déjà en 1885 (loa 12) le cycle bisextile elfique fut accompli ajoutant 3 jours supplémentaires au milieu de loa, ainsi en 1886 (loa 13) le cE rattrapa le temps perdu, rattrapant le cG donc ce yestarë tomba le 29 mars à nouveau.*

*Nous avons besoin de nous rappeler que le changement besextile intervient au milieu de l'année, ainsi toutes les dates après enderi tombent en place immédiatement dans cette année bisextile, mais les dates avant enderi (comme yestarë) le font seulement l'année Grégorienne suivante.

En ajoutant le jour bisextile dans le cG cela affecte toutes les dates dans le cE qui suivent le 28 février dans le cG - ceci est la fin et de la précédente et de toutes les prochaines années Elfiques (et ainsi de suite).

Il y a le changement périodique dont je parlais. Il se passe durant chaque période de douze ans, c'est pourqoi les dates Elfiques ne sont fixée de manière rigide dans notre calendrier. Nous devons prendre en compte un tel changement dans nos calculs, puisque les dates Elfiques comme yestarë traditionnellement tombe à cet endroit seulement une fois tous les 12 ans.

Nous devons aussi nous souvenir des cycles pour ainsi dire anti bissextiles: Dans cE, comme nous le savons, enderi, ne sont pas doublés chaque dernière année de chaque troisième yén, et dans le cG, le 19 février n'est pas ajouté dans les années des siècles que ne sont pas divisibles par 400 (que sont 1700, 1800, 1900, 2100 A.D. etc).

Depuis 1872 du cG, les années Elfiques bisextiles furent 1884 (los 12), 1896 (los24),...1992 (loa 120). Mais en 1900 du cG il n'y avait pas de 29 février planifié, ainsi le cE dépassa le cG d'un jour en avance après les trois enderi additionnels de 1908, ainsi yestarë de 1909 tomba le 30 mars...

 

années
Grégoriennes :
1884 1896 1908 1920 1932 1944 1956 1968 1980 1992 2004
loar
bissextiles Elfiques :
12 24 36 48 60 72 84 96 108 120 132

En 1994 yestarë tomba de nouveau le 30 mars. En 1996 (qui est bissextile dans le cG) yestarë tomba un jour plus tôt - le 29 mars, en 2000 et 2001 (pour la même raison) - le 28 mars. On peut aussi calculer avec une grande précision: avant 1873, comme je l'ai dit, les deux calendriers couraient en même temps, de 1873 à 1993 du cG. 365*120 + 30*1 (sans le 29 février 1900) jours passés dans le cE - 365*120 + 8*4, ainsi tout est juste, le changement se montait à 2 jours.

Ainsi le 28 mars 2001 AD, nous entrions dans la 129ème loa du 14 yén du septième Age.

années Grég. : 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
loar Elfiques : 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132

Addendum pour nos descendants et les autres

Une instruction pour calculer yestarë dans ce siècle: 2004 (loa 132) sera une année bissextile dans les deux calendriers cG et cE, ce qui signifie que yestarë tombera le 27 mars, mais toutes les dates du cE après avoir doublé enderi seront changées de trois jours. D'où en 2005 yestarë tombera le 30 mars, en 2008, le 29 mars, et en 2012 le 28 mars, 2016, qui sera la dernière année du 14ème yén, sera bissextile dans les deux calendriers cG et cE, ainsi la situation sera identique à 2004. Et en 2017 ce sera la première année du 15ème yén, son yestarë tombera le 30 mars - ce sont les conséquences de l'absence du 29 février 1900.

Le Calendrier du Gondor

Le troisième calendrier auquel nous nous sommes intéressés dans le Nouveau Calcul, établit en Gondor au 4ème Age. Qu'est-ce que nous en savons? Comme auparavant, notre source principale est l'Appendice D: Nouveau Calcul fut le Calcul du Roi renouvelé (utilisé déjà à Númenor)

Un an consistait en 365 jours et était divisé en douze mois: Narvinyë, Nénimë, Súlìmë, Víressë, Lótessë, Náríë, Cermië, Urimë, Yavannië, Narquelië, Hísimë, Ringarë in Quenya or Narwain, Nínui, Gwaeron, Gwirith, Lothron, Nórui, Cerveth, Urui, Ivanneth, Narbeleth, Hithui, Girithron en Sindarin, qui correspondaient approximativement à notre janvier, février, etc. (mais une année commençait depuis Víresse, qui est le 25 Rethe du calendrier de la Comté - la chute de Sauron) Tous les jours ont 30 jours, chaque année commence et se termine par des jours hors mois - yestarë et mettarë - il y avait aussi 3 enderi ou Jours du Milieu de l'An (dont le deuxième était appelé Loëndë) entre Yavannië et Narquelië, qui correspondaient avec les 23, 24, 25 Rethe de cC. En l'honneur de Frodon le 30 Yavannië, qui correspond avec le 22 Halimat du cC, son anniversaire, fut férié, et l'année bissextile était complétée en doublant cette fête, appelée Cormarë ou Jour de l'Anneau.

Cormarë n'était pas doublé dans la dernière année de chaque siècle. Le Déficit était ajusté dans la dernière année d'un millénaire en ajoutant plusieurs jours, laissant un millénaire avec un déficit de 4 heures, 46 minutes et 40 secondes, mais le décompte exact de ces jours n'est pas établit. Seulement dans la lettre de Tolkien a176 il est écrit que en moyenne une année Númenoréenne était de 17,2 secondes plus lente qu'une année tropicale (365.2422 jours), qui est même plus précise que le cG (qui est de 26 seconde plus rapide). 17.2 secondes = 0.28(6) minutes = 0.004(7) ˜ 0.0002 jours. Et pour faire une année Númenoréenne régulière (365.24) de 0.0002 jours plus lente que l'année tropicale, on aurait besoin d'ajouter deux jours tous les mille ans: 365.24 + 2 / 1000 = 365.2420

Ainsi le déficit fut ajusté en ajoutant 2 jours. Nous supposons que le Septième Age commença il y a 2000 ans. En comparant avec le calendrier Grégorien (qui " ajoute " 2.5 jours tous les 1000 ans), durant ces 2000 ans le Calendrier du Gondor retarda par rapport au Calendrier Grégorien de 1 jour. En tenant compte de cela, un tableau peut être dessiné (pour les années non-bissextiles Godorienne de 2001 à 2099):

Gond. DOM Víressë Lótessë Nárië
Yestarë 1 ... 14 15 ... 30 1 ... 14 15 ... 30 1 ... 15 16 ... 30
Grég. 17 18 ... 31 1 ... 16 17 ... 30 1 ... 16 17 ... 31 1 ... 15
Mars Avril Mai Juin

Gond. Cermië Úrimë Yavannië DOM
1 ... 15 16 ... 30 1 ... 16 17 ... 30 1 ... 17 18 ... 30 Enderë
Grég. 16 ... 30 1 ... 15 16 ... 31 1 ... 14 15 ... 31 1 ... 13 14
Juin Juillet Août Septembre

Gond. DOM Narquelië Hísimë Ringarë
Loëndë Enderë 1 ... 14 15 ... 30 1 ... 15 16 ... 30 1 ... 15 16 ... 30
Grég. 15 16 17 ... 30 1 ... 16 17 ... 31 1 ... 15 16 ... 30 1 ... 15
Septembre Octobre Novembre Décembre

Gond. Narvinyë Nénimë Súlimë DOM
1 ... 16 17 ... 30 1 ... 17 18 ... 30 1 ... 15 16 ... 30 Mettarë
Grég. 16 ... 31 1 ... 14 15 ... 31 1 ... 13 14 ... 28 1 ... 15 16
Décembre Janvier Février Mars

Dans les années bissextiles, le 29 février est ajouté dans le calendrier Grégorien, qui change d'un jour en avant jusqu'au 14 septembre (15 septembre dans les années régulières) de cette année-là, qui est le 30 Yavannie dans le calendrier du Gondor. Et puisque leurs années bissextiles coincident, ce jour, Cormare, double, ce qui rectifie le changement.

© Elenhil Laiquendo, 2001

page principale