Glr Vedui Bilvon (La dernière chanson de Bilbon)
traduite en Sindarin par Katarzyna "Elring" Staniewska

Elring a traduit ce beau poème de J.R.R. Tolkien publié en 1974 et ayant une musique composée par Donald Swann, en utilisant la mètrique originale. Je veux rappeler que ce poème fut aussi magnifiquement illustré par Pauline Baynes. La traduction d'Elring fut d'abord publié sur le Forum Elendili . La traduction est dédicacée à Galadhorn.

Glr Vedui Bilvon

Methen arad, vi hen hith,
dan i lend and caeda no nin.
Navaer, mellyn! Laston i gaun,
dartha i gair ne gondren ram.
Gwing n glan a falvath mith,
athan Annn tg men nn.
Gwing n singren, i hl lain,
laston i orthad e-Gaear.

Navaer! Cirrevail herthennin,
i 'waew o thrn, engwidh girir.
Morchaint end caedar no nin
din ui-pennol gwilith si.
Dan tyll gaedar athan Anor,
i chenithon, ir pan agor;
drath ned Annn Annui,
ias d dnen, a lostad sdh.

I nGl Ereb aphadol,
ennas, thar i aphalan lond,
i grbann vain hirithon
a felais e-nGilaearon.
A cair nn! Revio n'Annn,
na berth, n'eryd ui-gailu!
Navaer, Ennor, na-vedui,
or dulf nn i nGl cenin.


Poème original de J.R.R. Tolkien:

Day is ended, dim my eyes,
but journey long before me lies.
Farewell, friends! I hear the call.
The ship's beside the stony wall.
Foam is white and waves are grey;
beyond the sunset leads my way.
Foam is salt, the wind is free;
I hear the rising of the Sea.

Farewell, friends! The sails are set,
the wind is east, the moorings fret.
Shadows long before me lie,
beneath the ever-bending sky,
but islands lie behind the Sun
that I shall raise ere all is done;
lands there are to west of West,
where night is quiet and sleep is rest.

Guided by the Lonely Star,
beyond the utmost harbour-bar,
I'll find the havens fair and free,
and beaches of the Starlit Sea.
Ship, my ship! I seek the West,
and fields and mountains ever blest.
Farewell to Middle-earth at last.
I see the Star above your mast!

 

Traduction française :

Le jour s'achève, assombrit mes yeux,
mais le voyage s'étend au loin devant moi.
Adieu, amis! J'entends l'appel.
Le bateau contre la paroi rocheuse.
L'écume est blanche et les vagues sont grises;
Au-delà du soleil couchant me conduit ma route.
L'écume est salée, le vent est libre;
J'entends le lever de la Mer.

Adieu, amis! Les voiles sont levées,
Le vent est à l'Est, les amarres s'agitent.
Les ombres s'étendent loin devant moi,
Sous le ciel toujours incliné,
Mais les îles se trouvent derrière le Soleil
que je puisse m'élever avant que tout soit accompli;
Pays qui sont à l'ouest de l'Ouest,
Où les nuits sont tranquilles et le someil est repos.

Guidé par l'Etoile Solitaire,
Au-delà des l'ultime barrière du port,
Je trouverai les havres beaux et libres,
Et les plages de Mer Etoilée.
Bateau, mon bateau! Je cherche l'Ouest,
Et les champs et les montagnes toujours bénis.
Adieu à la Terre-du-Milieu enfin.
Je vois l'Etoile au-dessus de ton mât!

Glossaire des mots reconstruits:


*Bilvon 'Bilbon'. Personne ne peut traduire le nom Bilbo en Sindarin parce que le nom est sans signification comme nous pouvons le lire dans l'Appendice E du Seigneur des Anneaux. J'ai seulement changé la forme phonologique de ce mot pour qu'il convienne aux règles du Sindarin, et j'ai ajouté le suffixe masculin -on.
*singren 'salé (adj.)'. Le mot vient du Goldrogrin (cf Parma Eldalamberon XI, p. 67 où sa forme est singrin).
*cirrevail 'voiles', lit. 'ailes de bateaux'.
engwidh 'chaînes; *amarres'. Ma connaissance de la terminologie marine est plutôt pauvre mais selon un livre intitulé
The Sailor' s World les amarres sont des ancres et des chaînes permanentes laissées dans l'eau peu profonde avec une petit chaîne verticale maintenue à la lourde chaîne principale...'.

ir pan agor 'quand tout est fait'.
Annn Annui 'L'Ouest occidental; *L'ouest de l'Ouest'. Cette phrase fut construite par Galadhorn dans ses traductions.
aphalan = an + palan 'très lointain; *le plus lointain'.
*tulf - 'mât', reconstruit d'après le Quenya tyulma < TYUL.

Page principale