Retour index Ardalambion
 
Retour Ambar Eldaron

Animalique - "cru à l'extrême"

L'Animalique était un langage privé inventé par Mary et Marjorie Incledon, les jeunes cousines de Tolkien, vers 1905. Tolkien, alors âgé d'environ dix ans et déjà fort en latin et en anglosaxon, le trouva amusant et l'apprit. Le seul fragment survivant de l'Animalique est la phrase donnée par Tolkien dans The Monsters and the Critics p. 200: Dog nightingale woodpecker forty, signifiant "tu es un âne", l'animal et pas autre chose. Forty était le mot Animalique pour "âne" alors que donkey était le mot pour 40!

Il apparaît que l'Animalique était un langage plutôt maladroit; certes il n'était pas rationnel que des mots grammaticaux extrêmement fréquents comme "sont" ou l'article "un/une" soient rendus par de longs mots comme nightingale et woodpecker. (Je devine que le mot Animalique pour "le/la" était *hippopotamus ou quelque chose comme ça). Nous ne saurons jamais combien de mots animaliques Mary et sa soeur firent, mais il n'y en avait probablement pas assez pour traduire les oeuvres de Shakespeare. Heureusement ce n'était qu'un jeu; peut-être que les enfants décidèrent de mots pour "idiot", "imbécile" et autres noms d'oiseaux, et qu'ils s'asseyaient pendant des heures en se lançant des insultes les uns les autres: *Dog nightingale woodpecker horse! *Dog nightingale woodpecker hundred! *Dog nightingale woodpecker brontosaurus! (Des parent légèrement inquiets: "Hé, les enfants, que dites-vous?" et des enfants avec un air innocent: "Rien, maman! (rires bêtes). Rien du tout!"

Le jugement de Tolkien est sévère, mais justifié: l'Animalique était "cru...à l'extrême". (MC:200). Cependant il fut une des ses toutes premières connaissances en langage inventé, peut-être le premier. Et il allait générer le Nevbosh - le premier langage inventé auquel Tolkien contribua.